Douleurs lombaires, sciatique et hernie discale

La Chiropratique, à la différence des solutions traditionnelles, ne se contente pas de soulager la douleur. Elle recherche et traite l’origine du problème, afin d’éviter que celui-ci ne resurgisse et n’empire.
  

Pourquoi la douleur ?

Il faut être reconnaissant envers la douleur. Sa fonction première, contrairement aux apparences, n’est pas de vous gâcher la vie mais au contraire de vous protéger. Comme un signal d’alarme, elle vous avertit que quelque chose d’anormal est en train de se produire dans votre organisme. Si les détecteurs de fumée se mettaient à sonner chez vous, il ne vous viendrait pas à l’esprit de les débrancher. Au contraire, vous rechercheriez la source du feu pour l’éteindre. C’est pourtant, à peu de choses près, ce que l’on fait lorsque l’on masque la douleur à l’aide de médicaments. La Chiropratique, quant à elle, à la différence des solutions traditionnelles, recherche et traite l’origine du mal afin qu’il ne se reproduise pas.

La douleur lombaire

La douleur lombaire est malheureusement un mal universel. On estime que 80% de la population en souffre à un moment ou à un autre.

Quand le dos est « bloqué » – et qu’on ne peut plus se redresser –, on parle de lombalgie aiguë. Il s’agit d’un trouble connu familièrement sous le nom de lumbago. La douleur est associée à de fortes contractures musculaires qui limitent la mobilité. Elle peut être déclenchée par l’effort physique, de mauvaises habitudes posturales ou un excès de poids. Au-delà du fait qu’elle se produise fréquemment sans circonstances particulières, votre docteur en Chiropratique soulagera votre douleur tout en s’attaquant à la cause du problème.  

Quand la gêne persiste sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, on parle de lombalgie chronique. Celle-ci signale généralement l’existence d’un problème vertébral ou discal sous-jacent. Pour le vérifier, il est souhaitable de se faire examiner par un docteur en Chiropratique au plus tôt.

Hernie du disque comprimant la racine nerveuse.

La sciatique

Il s’agit d’une douleur irradiée, située le long de l’axe fesse-jambe. Provoquée par une irritation du nerf sciatique, cette douleur est souvent associée à une hernie discale. Chose que votre docteur en Chiropratique se chargera de déterminer.
 

La hernie discale

Elle intervient lorsqu’un disque, écrasé entre deux vertèbres, sort de sa position d’origine et comprime la racine nerveuse ou la moelle épinière. Cette compression donne lieu à des lésions neurologiques. Les conséquences peuvent être la douleur, une altération de la sensibilité ou même encore des difficultés pour se déplacer.
 

Pourquoi les traitements conventionnels sont-ils insuffisants ?

Les anti-inflammatoires et les relaxants musculaires, comme tout médicament, entraînent de nombreux effets secondaires. Par exemple, les anti-inflammatoires provoquent des ulcères, des problèmes gastriques et des hémorragies digestives. Ils doivent être évités par les personnes âgées et les femmes enceintes.

En traitant le problème lombaire, c’est toute la colonne vertébrale qui se trouve rééquilibrée. Donc, le système nerveux fonctionne mieux et ceci permet à votre organisme d’avoir un rendement optimal.

Ces médicaments ne font que dissimuler la douleur (ils débranchent l’alarme), sans résoudre sa cause première (sans maîtriser l’incendie). Idéalement, leur prise ne devrait jamais dépasser quelques jours, le temps de diagnostiquer l’origine du problème. Cependant, l’automédication est fréquente et nombreux sont ceux qui utilisent ces produits de façon continue, sans avoir conscience des graves complications qu’ils peuvent entraîner.

Dans le cas de la hernie discale, les solutions les plus souvent recommandées sont les suivantes: nucléotomie, laminectomie, microchirurgie, etc. Pourtant, toute intervention chirurgicale présentant des risques, celle-ci ne devrait être qu’un dernier recours. De plus, la médecine reconnaît que jusqu’à 40% de ces interventions échouent. De plus en plus de médecins considèrent que ce type d’opération devrait être réservé à des cas bien précis et uniquement après l’échec d’autres formes de traitement.

Il sera toujours temps d’opérer. En revanche, une fois l’intervention chirurgicale réalisée, il ne sera plus possible de faire marche arrière.

A la vue des études réalisées actuellement, la Chiropratique devrait toujours constituer le choix thérapeutique prioritaire.
  

La solution chiropratique

Contrairement aux solutions traditionnelles, la Chiropratique ne se contente pas de soulager la douleur. Elle recherche et traite l’origine du problème afin d’éviter que celui-ci ne resurgisse et n’empire.

Les ajustements chiropratiques corrigent les déviations vertébrales responsables de la douleur et renforcent la santé de la colonne vertébrale d’une manière naturelle, sans avoir recours à la chirurgie ni aux médicaments qui peuvent avoir des effets secondaires.

Grâce à la Chiropratique, en traitant le problème lombaire, c’est toute la colonne vertébrale qui se trouve rééquilibrée. Par conséquent, le système nerveux fonctionne mieux, ce qui permet à votre organisme d’avoir un rendement optimal.


Références :

  • The Appropriateness of Spinal Manipulations for Low Back Pain: Indications and Ratings by a Multi-Disciplinary Expert Panel. Santa Monica, CA: RAND, R-4025/2-CCR, 1991
  • Calodney A., Failed Back Surgery Syndrome
  • Cox J., D.C., Low Back Pain, Mechanism, Diagnosis and Treatment, 6th Edition, Williams and Wilkins, 1998
  • Informe Episer 2000, Sociedad de Reumatologia Española (SER)
  • Kirkaldy-Willis, M.D., Managing Low Back Pain, 4th Edition, Churchill Livingstone, 1999: 322-330
  • Vallfors B., Acute, Subacute and Chronic Low Back Pain: Clinical Symptoms, Absenteeism and Working Environment. Scan J Rehab Med Suppl 1985; 11: 1-98.
  • Van Tudler M., Koes B.W., Bouter L.M., Conservative Treatment of Acute and Chronic Nonspecific Low Back Pain: A Systematic Review of Randomized Controlled Trials of the Most Common Interventions. Spine. 1997; 22 (18): 2128-2156
  • Vernon L.F., Spinal Manipulation as a Valid Treatment for Low Back Pain, Delaware Medical Journal 68(3): 175-8 March 1996
  • White A.H., M.D, Anderson, R. M.D., Ph.D., D.C., Conservative Care of Low Back Pain, William and Wilkins, 1991:230-232
En nuestros centros de Barcelona y Sitges, ponemos a su disposición BONOS REGALO para una PRIMERA VISITA.

Pour plus d’informations appelez-nous
au 93 811 01 01

Ouvert le samedi
Nos FAQ
où vous trouverez des réponses et des conseils

Puis-je consulter un docteur en chiropratique tout en suivant un traitement médical ?

Dans les pays où la chiropratique est bien intégrée dans le système de santé (tels que les États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Danemark, etc.), des médecins et des docteurs en chiropratique travaillent conjointement. La politique de nos deux Centres Chiropratiques a toujours été celle de collaborer avec d'autres médecins ou d’autre spécialistes pour le bénéfice de nos patients.

Prendre soin de votre dos, de votre corps et du système nerveux grâce à la Chiropratique garantit une vie beaucoup plus saine et une santé optimale.

Interviews, articles... le Docteur Chiappinelli et le Centre Chiropràctic de la Columna Vertebral de Sitges et de Barcelona dans la presse.